Détails séminaires de Luc Bigé

Doctorat en sciences (biologie), écrivain et symboliste, fondateur de l’Université du symbole à Paris. Ce chercheur indépendant travaille sur l’aspect énergétique de l’astrologie comme voie de connaissance complémentaire à l’approche scientifique.

Dates : 16.17novembre & 07.08décembre 2013
08.09 février 2014
29.30 mars 2014
19.20 avril 2014
24.25 mai 2014

Lieu : Environ de Nice (06)
(détails transmis ultérieurement aux participants)

Horaires : Samedi de 13h à 19h et Dimanche de 10h à 18h

 

Tarifs : - participation ponctuelle : 190€ x 1 week-end
-
cursus complet : -15% soit 162€ x 6 week-ends
Inscription 1 mois avant chaque séminaire : -10%


Développement des séminaires :

 

Hercule, Prométhée, Orphée, Faust, Narcisse, Icare, Proté
chacun d’entre nous porte au fond de son cœur un mythe fondateur qui, pour le meilleur nous habite, ou pour le pire nous hante… comment pouvons-nous le reconnaitre et le vivre sciemment ? L’approche symbolique de chaque Mythe sera complétée par une lecture du thème astrologique et permettra de vérifier pour les participants s’il s’agit d’un mythe personnel.

Séminaire 1 et 2 : La voie du héros, les travaux d’Hercule
16 et 17 novembre 2013 (partie I)
07 et 08 décembre 2013 (partie II)
La voie de la métamorphose, Hercule le héros solaire. Le mythe du Héros a conservé pour nous la mémoire du chemin où « je » devient finalement « un autre » après de nombreuses tribulations… où « je » devient ce qu’il a toujours été. Dès ses premières années de vie, Hercule faillit devenir un délinquant. Heureusement une éducation privilégiée le détourna des coups fourrés. Puis son ambition le conduisit à se faire un nom au sein de la citée. Mais Héra le rendit fou : l’homme brûla dans un immense brasier tout ce qui le rattachait à son ancien mode de vie. Alors seulement commencèrent les douze Travaux, autant d’étapes de transformation intérieure qui vont conduire le héros de la vie ordinaire à la vie extraordinaire. Les mythes sont sans âge. L’histoire du plus grand des héros de la Grèce antique nous accompagne encore aujourd’hui dans ce processus de transformation intérieure qui va du personnel vers l’impersonnel, de la vie ordinaire vers la vie profonde, de la mort vers la conscience de notre immortalité. Héros solaire, Hercule parcourt le zodiaque en laissant chaque signe astrologique en correspondance avec l’un de ses douze Travaux. Ces corrélations, la tradition ne les a pas conservés de manière définitive. C’est pourquoi nous discuterons des différentes attributions possibles afin de faciliter le repérage de chacun dans sa propre aventure héroïque.

Séminaire 3 : Voler le feu de la connaissance avec Prométhée
08 et 09 février 2014
Le Titan – dont le nom signifie « celui qui prévoit » – vole une flamme au Soleil, la confie à la nouvelle race d’hommes qu’il vient de créer afin qu’elle possède les sciences, affirme son désir de liberté et son aspiration à l’Eveil spirituel. Ce mythe appartient à toute personne en qui bouillonnent des forces de dépassement, à toute personne qui imagine que le futur devra nécessairement être plus accompli que le passé. Mais Prométhée a aussi refusé Pandore et, avec Elle, les qualités spirituelles du féminin. L’aventure prométhéenne (et celle de Faust) est emblématique de la civilisation développée par l’homme occidental depuis trois siècles. Le mythe nous met en garde contre ses pièges et ses dangers.

Séminaire 4 : L’amour et le pouvoir : Orphée et Faust
29 et 30 mars 2014
Né dans l’Allemagne du XVIe siècle Faust, immortalisé par Gœthe, est l’un des rares mythes construit par l’inconscient collectif occidental. Dans l’univers imaginaire c’est « le frère obscur » d’Orphée, là où pouvoir et connaissance se mêlent dans une folle tentative de maîtriser le monde. Ce mythe, avec celui de Prométhée, est l’un des plus cruciaux pour comprendre les enjeux et les défis du XXIe siècle. Nous l’aborderons à travers l’analyse symbolique de la vie légendaire de Faust puis, élargissant la champ, de la métaphysique à la métapolitique à travers le cas Richard Wagner. Il sera également question de poésie grâce à Rimbaud qui incarna dans sa vie le mythe de Faust.

Séminaire 5 : L’éveil de Narcisse et l’échappée belle d’Icare
19 et 20 avril 2014
Narcisse et Icare ont en commun leur jeunesse et le drame de leur mort prématurée. La lecture symbolique du mythe d’Icare suggère quelques pistes d’échappées belles hors des labyrinthes sans nombres que nous avons construits dans notre monde, depuis la complexité des circuits routiers et administratifs jusqu’aux parcours de vie personnels et les circonvolutions sans fins de nos pensées. Icare nous rappelle sans cesse qu’un monde meilleur est possible. Son aventure nous ouvre le chemin en nous dévoilant les pièges et les dangers de l’envol vers le soleil du Soi. « Narcisse » signifie « narcose ». Le bel adolescent a donc une conscience engourdie. Il ne se « connaît pas lui-même » comme le rappelle de devin Tirésias que sa mère alla consulter dès la naissance de son enfant. Loin de représenter l’enfermement sur son image, comme le suggère la psychanalyse, le mythe Narcisse nous propose un chemin d’Eveil, il questionne notre rapport à la souffrance et la quête de notre vérité intime. Lors de ce séminaire nous profiterons de ce temps pour proposer des exercices visant ce chemin d’éveil.

Séminaire 6 : Protée, l’insaisissable devin.
24 et 25 mai 2014
Contrairement aux autres personnages mythologiques qui furent jusqu’ici l’objet de nos réflexions, Protée n’est pas un héros. Il s’agit en effet d’un dieu des eaux, fils de Poséïdon, qui possède l’étrange pouvoir de se métamorphoser à volonté. Tantôt homme, cheval, serpent, lion, pierre ou arbre il se dissimule des humains qui voudraient avoir une conversation avec lui. Et pourquoi ce jeu de cache-cache ? C’est qu’il possède un autre don que beaucoup aimeraient lui voir utiliser plus souvent, le don de prophétie. Lors de ce séminaire nous explorerons la nature de l’Insaisissable devin et questionnerons les meilleurs manières de « capture » afin cqu’il puisse enfin utiliser son don. Nous évoquerons ce mythe dans les thèmes de Gérard de Nerval et Victor Hugo.