Présentation

Mon nom civil est Shirley Boutefroy. Je suis née le 09 septembre 1974, à 03h25 à Cannes (Fce)

Je m’intéresse aux sciences humaines depuis… mes 11 ans? Mes parents étaient particulièrement sensibles à la Psychologie, et à la Parapsychologie également. Le langage symbolique était prédominant à tout autre approche dans l’éducation familiale, ce qui m’invitait indubitablement à une ouverture d’esprit, telle une seconde nature.

A l’adolescence, je m’intéressais à toute sorte de chose qui pouvait apaiser ma soif de compréhension ; l’astrologie m’apparaissait déjà être un excellent outil de connaissance de soi.

Mes explorations étaient alors manuelles et quotidiennes, avec les éphémérides sur la table de chevet! Ce n’est que plusieurs années plus tard que le puzzle s’est constitué à la vitesse de la lumière! Quand j’eu enfin un ordinateur et un logiciel d’astrologie…!

Ma formation en astrologie est un parcours autodidacte.
Jusqu’à présent, j’ai rencontré de grands auteurs (Dane Rudhyar, Alexender Ruperti, Stephen Arroyo, Luc Bigé, Leez Green et d’autres…) à défaut d’authentiques enseignants. Mon apprentissage se réalisait, et se réalise toujours, dans une concentration quasi « herméneutique » où chaque lecture me mène vers une expérimentation à l’autre… je lis, j’expérimente… telle une respiration lente et sûre!

 

l’Association Athanor Astrologique (AAA)

Lorsque j’ai créé cette association qui a pour but d’enseigner l’astrologie, il m’est apparût opportun de souligner une correspondance entre le travail d’astrologue et le travail de l’alchimiste… L’athanor était le four utilisé par les alchimistes, appelé aussi four philosophique, car il devait permettre de réaliser la pierre philosophale. L’athanor est le symbole du creuset des transmutations physiques, morales et mystiques.

L’alchimie des éléments (la transformation du plomb en or) ne réussissait alors que lorsque l’alchimiste lui-même se transformait intérieurement!

Se former à l’astrologie c’est aussi se trans-former… vers d’avantage de conscience. Lever le voile sur nos conditionnements qui nous limitent, activer les processus qui transforment les affects en moteur de vie (sorte de résilience).

 

 

Voici un extrait de la signification de l’ATHANOR dans les « Cahiers de la Méditerranées » :

« L’idée évoquée entre autres par Jacques Bergier d’une alchimie intérieure prend ici tout son sens. L’athanor n’est pas l’unique moyen de cette transcendance mais il en est un des média les plus importants. D’une manière générale, nul ne peut et ne doit résumer l’athanor à une acception exclusivement matérielle ou exclusivement mystique, la parfaite compréhension du fourneau alchimie réside dans l’appréhension du savant mélange de physique et de métaphysique. La signification de l’athanor ne doit pas non plus être écartée de la symbolique du feu, un feu qui lui aussi revêt différents aspects et en l’occurrence celui du feu interne (…) »